Petite mise au point !

Publié le par A.S. Falgos

Chers sociétaires de FALGOS,

Hier mardi 15/9, à Falgos, devant une douzaine de convives, sains de corps mais pas d'esprit, après les premiers matchs du championnat du club, un différend politique culinaire majeur a éclaté. Les conséquences pourraient être dramatiques si aucun arbitrage du Président n’intervient rapidement. J’en appelle donc à la raison et aux spécialistes de la question :

  • J. Charotte, capitaine des seniors, affirme que la quantité moyenne de pâtes par convive est de 90 g par personne.
  • Nicole L. conteste, estime que c’est le double et appelle à sa rescousse, son acolyte : M. Jean D. qui affirme comme elle, que la dose moyenne est au moins de 150 g.
  • C’est une hérésie …
  • Personne n’a pris ma défense mais, comme il se doit à FALGOS, on ne rentre pas dans ces polémiques politiques réservées aux journaux télévisés.

Le problème est que je défie Claude RICARD, dans une compétition « BOLOGNAISE » à Fontanals le lundi 6 octobre et qu’il est hors de question que je prenne un risque inutile en faisant deux fois plus de pâtes que nécessaire.

Evidemment, j’ai mes sources … incontestables : M. BARILLA, producteur de pâtes reconnu de tous les maris qui font des pâtes à leur épouse, me donne complètement raison : sur les paquets de PENNE RIGATA, la recette indique une dose de 360 g pour 4 personnes. (cf. pièce jointe).

Evidemment, j’ai écrit à MM. LUSTUCRU, BUITONI etc. qui vont tous me soutenir. Et ceci malgré les chantres de la sur-consommation dont les représentants sont les plus gros joueurs seniors de 1ère série de Falgos …

Franchement, Jean et Nicole, vous me devez des excuses et au moins un plat de pâtes, mesuré, à Falgos mardi prochain.

Soit dit en passant : ces pâtes offertes seront plus tendres que le steak de Falgos et feront sourire certain qui me conseillait, à mon âge, de manger mon sandwich avec une paille … dont acte, je boirai les calices de rosé jusqu’à la lie.

Amicalement

Jackie Charotte

Petite mise au point !

Publié dans Divers

Commenter cet article

Jean Desclaux 17/09/2015 17:08

Monsieur Charotte, à chacun ses sources.

suite à mes recherche assidue sur internet et principalement sur le site "MARMITON" dont les avis sont unanimement reconnus dans les milieux de la gastronomie internationale et locale, les avis diverges sur ce délicat problème.

Il en résulte que:

- Tout d'abord, l'on doit bien parler de la même chose et donc faire référence à un poids de pâtes crues, plus logique à quantifier (puisque quant c'est cuit c'est trop tard!), les pâtes cuites voient leur poids multiplié par 2.5 ou 3 suivant que la cuisson est "al dente" ou "bien cuite" (beurk!)
- D'autre part, une différence conséquente est à prendre en compte: le problème se pose t'il pour un plat constituant une entrée, un plat d'accompagnement pour une viande ou autre, ou un plat principal proprement dit, c'est à dire le problème qui nous concerne présentement.
- Il en ressort que, pour abonder dans ce choix crucial et essentiel, si effectivement pour les petits, chétifs et malingres, une sous dose de l'ordre de 90gr de pâtes crues par personne peut permettre momentanément la survie, on considère par exemple que dans un bistrot à spaghetti on compte autour de 125gr/pers.(pour un spagh-bolo par exemple), certaines épouses affirment également que leur mari utilise un paquet de 500gr pour 2 (ce qui me semble toutefois un tantinet démesuré).
- Un autre avis exposé affirme avoir mis dans l'eau chaude (préalablement salée) la totalité d'un paquet de 500gr pour 3 personnes et "qu'il en était resté" ce que je veux bien croire, et quelle doserait à l'avenir autour de 125gr/pers.
- Un jeune homme parle également de 250gr/pers. lors de ses repas-pâtes entre amis, mais précise que ses copains "sont des véritables goinfres"

Ainsi donc comme je le précisais précédemment, on se rend compte de la diversité des avis et surtout de leur importante divergences, ce qui fait que tu n'aura pas d'excuses de notre part, mais ce peut être avec plaisir toutefois que nous te recevrions pour déguster un bon plat de pâtes à la maison.

Il en résulte donc que la quantité de pâtes crues à mettre dans la marmite est une affaire très personnelle, dépendante également des circonstances (se nourrir normalement ou stocker des sucres lents par exemple) et qu'il est peut être nécessaire de passer par un sondage direct auprès des ripailleurs déclarés.

Pour conclure, le temps de cuisson des spaghettonis n°7 de chez Barilla (mes préférés) étant de 11 minutes, je viendrais peut-être avec mon paquet de secours dans le cas ou l'on serait amené à envisager un recours au rationnement des convives et qu'il faudrait donc rapidement réagir .

Cordialement malgré tout!
Jean Desclaux

PS. Il n'est pas très élégant pour appuyer ses dires de produire une photo dont la seule chose de lisible est un vague sigle BARILLA le reste étant impossible à déchiffrer ce qui bien évidemment ne constitue absolument pas un semblant de preuve.

Charotte 16/09/2015 17:09

Selon Claude RICARD : "Je pense que vous avez tous raison mais il y a quantité et quantité... Je m'explique:
Pour un ado de 12/16 ans c'est indiscutablement 150 g quelque que soit la sauce.
Pour un pépé sur le retour 90 g est une dose correcte et surtout sans sauce à cause du cholestérol diabète ou autre
Donc, si l'on prend notre groupe, peu de jeunes, beaucoup de futurs malades, on devrait transiger autour de 120 g
L'an dernier j'avais prépare des pâtes pour 16, j'avais donc prévu 3 kg donc environ 180 g. On s'est retrouvé à 20 ou 22....
Donc on a pu mangé normalement.
Barilla et autres n'ont pas pris en compte ces changements.
Donc pour conclure, je pense que la bonne quantité est entre 90 et 180 g... Mais la tout dépend de la sauce
Ciao. Claude"

Charotte 16/09/2015 17:09

T’es ti normand ou Catalan, toi dis donc : p’tet bien que oui, p’tet bien que non !
Enfin je re-transmets ta réponse à Horacio qui, hier, donnait plutôt raison à Nicole le bougre, parce que l’an dernier, en bout de table, il n’avait rien manger … d’où sa saison 2015 un peu difficile !
cholestérolement vôtre.